mercredi 10 juillet 2013

L'artiste aborigène Sally Gabori, une comète au panache inventif

Mirdidingkingathi Sally Gabori. 2012. Husband's country at Bentick Island. 198x151 cm. 
Mornington Island Art community. © Collection privée Brocard-Estrangin

L'artiste Sally Gabori est comme une comète majestueuse, unique. Elle traverse le monde de l'art de façon fulgurante et surprenante, et y tutoie les sommets des plus grandes expositions d'art contemporain, comme la dernière Biennale de Venise en 2013.

Née en 1924, elle commence à peindre tardivement avec une palette et un style tout à fait particulier. Au coeur de son art, résident des trésors d'inventivité et de ruptures, avec des motifs sous forme de volutes, de déliés, d'effets de profondeur dans la matière, jouant avec des teintes audacieuses et fortes.

Longtemps j'ai été surpris par cet artiste, ayant du mal à me faire un avis. Je n'avais pas manqué ses différentes expositions visibles ces dernières années sur la toile, avec le soutien sans faille de la galerie Alcaston, ou de Red Dot Fine Art à Singapore *. Mais cela ne me suffisait pas pour passer le cap d'une acquisition.

Puis j'ai découvert ses grands formats, immenses même, avec souvent plus de 4 à 6 mètres de long. L'effet était prodigieux. Ce qui semblait simpliste, juste bousculé, dans une petite peinture, prenait tout son sens dans l'ordonnancement et l'harmonie d'une grande toile.
Ensuite il a suffi de deux expositions au Musée Aborigène d'Utrecht, avec des toiles de Sally Gabori en provenance de la collection Laverty, pour qu'enfin je puisse prendre la mesure de son talent, lire la force qui s'exprime d'un trait gras, presque brusque.

La toile ci-dessus représente le pays de son mari, et une combinaison étonnante et vibrante autour des marais salants, et des racines des arbres dans la mangrove.

Certains artistes s'échappent de notre réalité, cassent les codes, ré-inventent leur vision du monde et nous offre un prisme différencié, inspirant. En gestion de l'innovation on évoquerait des ruptures, véritable terreau fertile pour l'invention.

Sally Gabori possède ces leviers et talents. Plus je contemple ses toiles, plus j'admire son cheminement vers l'essentiel de ce qu'il conviendrait de représenter sur son territoire. Cet itinéraire à la recherche d'une grammaire primordiale dans l'abstraction des formes, flirte presque de façon involontaire avec d'autres courants artistiques. Ces proximités transversales sans doute bien involontaires, m'apparaissent réjouissantes.

(*) Ces deux galeries sont référencées ici non pas pour leur rôle marchand mais pour leur rôle clefs dans la reconnaissance de cet artiste

Enregistrer un commentaire